Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

Quand je regarde les résultat d'enchères que ce soir sur les belles séries récentes (yvt 202-205 cote 100 euros cela ne part meme pas a 10 pourcent de la cote) et les beaux semi moderne les prix de ventes sont très bas quand cela part à votre avis est ce une désafection de ce qui fut une mode de collection ou un profond malaise ? Je constate la meme chose pour les taxes classiques un taxe N°1 TB qui viens je viens de racheter à moins de 10 euros et signé en plus (vérifié avec expert c'est un vrai) cote 350 euros.

Votre avis. Moi je penses qu'il faut en achat faire comme les marchands : 25 pour cent max cote yvt pour une pièce exceptionnelle des valeurs sures et pour le reste 5 a 10 pourcent max de la cote en mint et pour les neufs après 1980 a un pourcentage de la faciale, mes doubles je les bradent en lots à la facilae entre 50 et 70 pourcent de la faciale et cela me libère des albums.

Intéressant d'avoir vos avis.

Par seberog le 24/01/2017 à 14h32:29

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1048 messages

du point de vue comptable un négociant se doit d'acheter à moins de 10%, vend sur le marché inter-négociant à 20% et au particulier à 60% de la cote au moment de l'achat, il reverse au fisc 1/3 de la vente au particulier sauf cas entrant dans une niche fiscale.
L'une de ces niches permet de vendre à perte en janvier et en juin (soldes) d'où l'intérêt de placer les ventes sur offres durant ces périodes afin d'éviter un redressement salé. Le problème est que si un négociant vend à 10% ou moins , vous pouvez douter de la qualité du lot.

à ceci près que la poste vend au prix du papier les invendus aux grossistes mondiaux ce qui fait chuter les prix

Par Manuel_ice le 24/01/2017 à 22h14:15

Avatar de *** fr-ch ***
  • *** fr-ch ***
  • 140 messages

Bonjour,

Cette difficulté à vendre les préos provient aussi du fait que l'on ne peut pas s'en servir pour affranchir du courrier - en principe, car on voit beaucoup d'affranchissements fantaisistes circuler sans problème. L'utilisation des timbres en Francs sur le courrier leur donne encore un peu de valeur, mais s'ils viennent à être démonétisés un jour ils vaudront des clopinettes.

Par *** fr-ch *** le 25/01/2017 à 06h56:51

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

Manuel, merci pour ces précisions, et c'est vrai que beaucoup de timbres vont progressivement ne valoir que le prix du papier car il y a plus d'émissions de timbres que de collectionneurs et de clients désirant encore affranchir. Pour les négociants ou collectionneurs. La seule chose ou je suis moins d'accord c'est que plus aucun marchand ne vends à 60 pour cent de la cote, aucun collectionneur n’achètent plus à ce prix ou alors c'est un pigeons ou il veux une variétés ou une pièce spéculative comme le bloc caisse des dépôt et heureusement pour les marchands dont je ne souhaitent pas la disparition. Ne pas oublier que beaucoup ont plus de 60 ans avec de très gros stocks et pas de successeurs car leurs enfants ne sont plus intéressés par la philatélie et un flot de stock y compris classique vas déferler dans 5 à 10 ans.

Les négociants soldent même des timbres ou années complètes à 25 pour cent surtout quand ils en ont trop dans leur stock et en parfait état. J'ais acheté à 10 pour cent des classiques non signés oblitérés (cotres de 400 à 3000 euros) , puis emmené à un expert reconnu qui à statué: original état TB. Il n'étais pas surpris.

Pour les préoblitérès c'est quasiment le prix de casse sur les modernes et ils partent pas à ma grande surprise car il y a 25 ans ils étaient recherchés et les semi moderne préos se vendent moins (peux être à cause des fausses surcharges qui semblent pulluler).

Nuancons en disant que les vrais rareté (variétés, mais aussi un centrage parfait ...) parfois non cotées ou sous cotées en timbres ou marcophilie font l'objet de ce que l'on appelle un prix d'amateur qui peux dépasser la cote, pour ma collection de Bleu j'achètent certaines pièces vraiment rares à + que la cote. Le prix de la passion mais aussi de la vrais rareté.
Sur un autre registre, l y auras toujours aussi un marché pour certain timbres de plus de 10 000 euros très difficiles à trouver même pour un marchand et qui ne sont pas stocké.

Et mon conseil investissez sur un bon expert reconnu (ce n'est pas très cher) et cela est vraiment un plus. Et ne faites pas confiance au dessus de 400 euros à la seule signature, il faut qu'elle soit liée à un certificat.

Par seberog le 25/01/2017 à 08h44:00

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

@fr-ch tu as raison pour la valeur d'affranchissement des préos, un point auquel je n'ais pas pensé en tout cas pour les moins cher. Il est certain que si il y a démonétisation les timbres (non préos) en francs français étant écoulé par les collectionneurs et marchands pour timbrer le courier (à la facilale et moins bien moins pour les marchands), la il y auras un sérieux soucis sur les cotes / valeur réelle de nombreux timbres pouvant encore servir à affranchir.

Par seberog le 25/01/2017 à 08h49:29

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1048 messages

vous avez raison sur le fait qu'actuellement les négociants dont moi même somme obligé de vendre à perte essentiellement du à l'augmentation de la pression fiscale. La simplification de 2015 a certes abaisser à une taxe commune à tout commerce d'antiquité (objet ancien) mais pour ceux qui ne vendait ni métaux précieux ni objets susceptibles d'avoir été pillés, la note est difficile à faire passer
Seul le haut et très haut de gamme permet de rentabiliser l'activité.

LE haut de gamme étant les variétés à partir de Sages (les classiques proprement sont en chute), les plis particuliers. Par exemple puisque tu parles de 14 : un piquage en ligne seul sur lettre nuance bleu roi mais acquis dans un lot qui s'avéra sous coté donc vendre à 60% de la cote d'achat et plus dans ce cas c'est possible (et heureusement que ce genre de cas arrive).

LE très haut de gamme c'est les grandes raretés intéressant particulièrement les banques et assurances afin de servir de caution inter-bancaire et pour le réassurance.

Pour ce qui est des certificats, personnellement les pièces importantes sont toutes certifiées voir accompagnées d'un rapport d'analyse biophysique. En revanche investir uniquement sur les experts les plus connus n'est pas toujours le mieux. Certain expert ont des compétences que d'autres non pas (perso le fait d'être biologiste de formation apporte un plus important). Certains collectionneurs sont reconnus pour être bien meilleur dans un domaine spécifique et sont reconnus en tant qu'expert par la fédération internationale de philatélie : grand or mondial hors compétition.

Par Manuel_ice le 25/01/2017 à 14h48:47

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

@Manuel_ice tout a fait d'accord avec toi une telle variété sur lettre du 14 mérite 60 pour cent si le pli et le timbre sont parfait, car la perfection est de plus en plus un minimum même pour des pièces moyenne. Le haut de gamme est devenu institutionnel alors que de grand collectionneurs (je parle de collection à plus du million d'Euros) de génération en génération sans successeur vont de plus en plus vendre leurs pièces exceptionnelles.

Négociant en timbre fur un métier lucratif mais beaucoup moins et le destockage ou la retraite est la.

Pour les experts je voulais dire les meilleurs dans leur spécialités et pour les grandes valeurs la spectographie est un plus.

Pour les classiques comment explique tu cette chute alors que ce sont des valeur sure ? Je trouves que les belles lettres surtout si liées à l'histoire postale se comportent encore bien. mais il est vrai que c'est une thématique qui rejoint la philatélie mais aussi la marcophilie et les collectionneur d'histoire (guerre de 1870 et autres) donc plus d'acheteurs potentiels.

Par seberog le 25/01/2017 à 15h34:02

Avatar de piv31
  • piv31
  • 690 messages

Avez-vous vu la vente à 2.400.000 euros d'une lettre Mauricienne avec 2 timbres 1 penny orange ... qu'elle est la plus-value du vendeur ??

Par piv31 le 25/01/2017 à 16h38:08

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1048 messages

les classiques isolés ne se vendent que très très bas souvent en lot par type d'oblitérations (pc - gc - ...) à 10% voir moins, y compris pour un vermillon signé et certifié. Autant sur pli un marché porteur existe autant isolés O l'offre est trop importante mais le problème pour un négociant c'est qu'il se doit d'en avoir au moins un peu en stock du coup bon nombre de négociant achetent des lots de classiques à des confreres ce qui retient les prix.

Par Manuel_ice le 25/01/2017 à 16h53:54

Avatar de Derwins
  • Derwins
  • 69 messages

Je vais avoir une remarque idiote mais peut être que la culture numérique y est aussi pour quelque chose ... Il était moins facile de trouver ses pièces manquante lorsque les frontières géographique symbolique était là ... Je m'explique , avant il fallait s'arranger entre particulier issuent de club ou de cercle de connaissances .. Ou bien il fallait prendre sa voiture et se consacrer un budget carburant correspondant aux kilomètres nécessaire pour se faire une tournée des négociants ...(sans parler de ''monter '' à Paris pour faire les Drouot ... ) ... Petit breton que je suis , perdu dans sa campagne , membre d'un club qui a vu disparaître trois de ses membres l'année dernière ...je suis plutôt satisfait que l'offre ''numerique'' ( ebay, delcampe, etc ...) soit supérieur à la demande , maintenant ça me permet de ''enfin'' pouvoir m'offrir les pièces qui me manque et me font baver depuis tout gamin ....
Je ne compte plus , non plus , les petits enfants qui revendent les collections familiale pour s'offrir des jeu vidéo , ... Bref .

Question expert ... Je cherche un expert qui maîtrise bien le sujet des précurseurs des préo!.. , j'en ai contacter plusieurs , et ils ne donnent pas les mêmes réponses ...( lorsqu'ils se donnent la peine de répondre ) ...
Si vous avez une adresse ou un contact à me communiquer , ça serait sympa . Parce que j'ai une pièce intéressante à laquelle j'aimerai bien offrir une légende et une explication adaptée dans mes albums .
Bonne soirée

Par Derwins le 25/01/2017 à 19h29:36

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1048 messages

pour les précurseurs des préos j'ai planché dessus dans le cadre de ma préparation de référenceur d'un catalogue qui a malheureusement été vendu donc je puis t'aider

Pour le umérique tu a parfaitement raison

Par Manuel_ice le 25/01/2017 à 21h10:03

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

@Derwins c'est certains que en ne se limitant plus géographiquement on peux tout trouver, aux USA par exemple (le soucis sont les frais de ports quoique tout se démocratise, parfois UPS a des services moins cher depuis les USA que les postes françaises ou belge, en Belgique on paie le port plus que en France) il y a des stocks immenses de classiques français dont les méricains n'ont que faire.

Par seberog le 25/01/2017 à 21h31:46

Avatar de seberog
  • seberog
  • 184 messages

Manuel_ice revenant d'une vente de prestige, Je te confirme pour les classiques isolés rare on dépasse pas 20 ou 25 pour cent de la cote en comptant les frais acheteurs liés à la vente, par contre les lettres se sont envoléee pour des lettres exceptionnelles vers Maurice, les USA facilement 5x l'estimation. Mais il faut des combinaisons de timbres avec des tarifs rares tel que les tricolores ou de la haute histoire posle genre Ballons monté. Les plis couants se vendent en lots à bien moins de 1 euros pièces.

Par seberog le 28/01/2017 à 20h49:00

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum