Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de thémis
  • thémis
  • 50 messages

- Comment peut-on différencier un timbre héliogravé d'un timbre typographié ?

Par thémis le 05/04/2012 à 21h24:18

Avatar de philagest
  • philagest
  • 600 messages

Bonjour, voici 3 liens qui peuvent vous aider :

Typographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Typographie
Héliogravure : http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9liogravure
Taille-douce : http://fr.wikipedia.org/wiki/Taille-douce#Gravure

Par philagest le 06/04/2012 à 16h43:35

Avatar de manuphil21
  • manuphil21
  • 124 messages

Bonsoir,
Plus simplement :
Gravé = lorsque vous passez le doigt sur le timbre vous avez une sensation de relief (rugosité)
Hélio = Timbre parfaitement lisse.
Cordialement

Par manuphil21 le 06/04/2012 à 21h46:47

Avatar de Romi
  • Romi
  • 2940 messages

Là je ne comprends plus... Héliogravé = lisse ou rugueux???

Par Romi le 06/04/2012 à 23h39:13

Avatar de thémis
  • thémis
  • 50 messages

je pense : héliogravé = lisse et typographié =légèrement en relief.

Par thémis le 07/04/2012 à 08h27:00

Avatar de Thierry53
  • Thierry53
  • 234 messages

Les timbres héliogravés et en offset sont lisses au toucher (glacés), c'est lié au papier utilisé.
Les timbres en taille douce ont leurs couleurs en reliefs puisque le cylindre d'impression est en creux.
Les timbres en typographie ont leurs couleurs en creux puisque le cylindre d'impression est en relief.
Au toucher ces deux derniers sont souvent rugueux principalement à cause de leur papier de moins bonne qualité et un peu à cause de leur impression.

Par Thierry53 le 07/04/2012 à 09h13:23

Avatar de phila37
  • phila37
  • 6914 messages

Voici les différentes techniques d'impression.

La typographie, est la technique d’impression qui utilise le principe du relief, comme les caractères mobiles en plomb, mais aussi les images en relief, d’abord gravures sur bois puis clichés en métal.
La typographie a été pratiquement la seule forme d’impression jusqu’au XXe siècle, où elle a été progressivement supplantée par l’offset, lui-même issu de la lithographie inventée à la fin du XVIIIe siècle.

La lithographie (du grec lithos, pierre et graphein, écrire) est une technique d’impression à plat qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. Il ne faut pas confondre lithographie et lithogravure : la lithogravure consiste à graver en creux (ou en relief) des plaques de pierre et est relativement peu utilisée pour produire des estampes.

L'héliogravure est un procédé d'impression en creux (alvéoles) par lequel l'encre est transférée directement depuis le cylindre métallique (cuivre ou inox) gravé vers le support. Le cylindre est gravé mécaniquement, à l'aide d'un diamant ou au laser. La taille et/ou la profondeur des creux (alvéoles) va déterminer une trame plus ou moins dense et donc une intensité de couleur plus ou moins importante. L'héliogravure ou rotogravure est un procédé d'impression particulièrement adapté aux très longs tirages où une haute qualité de reproduction est exigée.

L'offset (de l'anglais to set off, reporter) est un procédé d'impression qui est en fait une amélioration de son ancêtre, la lithographie, par le remplacement de la pierre lithographique par une plaque cintrable, adaptée à un cylindre, et l'ajout d'un blanchet entre le cylindre porte-plaque et le papier. Le procédé offset est actuellement le procédé majeur d'impression. Son succès est dû à sa souplesse et sa capacité à s'adapter à une large variété de produits.
L'offset permet de couvrir une gamme de tirages relativement large. En effet, il est rentable jusqu'à quelques centaines de milliers d'exemplaires. Au-delà on lui préférera l'héliogravure.

La taille-douce fait allusion à tous les procédés de gravure en creux : burin, pointe sèche, eau-forte, aquatinte, manière noire. Son nom viendrait de deux parties du procédé. La taille est le creux que crée le graveur avec un burin sur une plaque de métal doux. La grande précision de dessin permise par cette technique l'a particulièrement destinée à la fabrication des billets de banque et des timbres-poste.

Par phila37 le 07/04/2012 à 09h22:16

Avatar de kitts
  • kitts
  • 4658 messages

Et pour les terminologies anglaises et allemandes des catalogues Scott et Michel :

Engr. = Engraving (taille-douce)
Litho. = Lithography (lithographie/offset)
Photo. = Photogravure (héliogravure)
Typo. = Typography (typographie)

Bdr. = Buchdruck (typographie)
Odr. = Offsetdruck (offset)
RaTdr. = Rastertiefdruck (héliogravure)
Stdr. = Steindruck (lithographie)
StTdr. = Stichtiefdruck (taille-douce)

Par kitts le 07/04/2012 à 19h00:42

Avatar de mj0125
  • mj0125
  • 573 messages

bonjour à tous, je classe mes timbres de 1953 et 1954 de l'Allemagne de l'Est
j'ai remarqué sur cette série courante qu'il y a des timbres avec fond lisse et fond ligné
comme je constate sur ce post et au toucher,
les typo sont lignés et les héliogravés sont fond lisse et la couleur est plus intense
pouvez vous me confirmer ?
merci

Par mj0125 le 17/11/2015 à 10h04:45

Avatar de patrock
  • patrock
  • 99 messages

bonjour mj0125,oui je confirme , les typo sont lignes ( a l exception du 0129 y&t fond blanc mais dessin ligne )et certains signes au bas du timbre et les helio ont une couleur legerement plus intense ,pour certains et sans aucunes signatures

Par patrock le 17/11/2015 à 10h39:27

Avatar de mj0125
  • mj0125
  • 573 messages

Merci beaucoup

Par mj0125 le 17/11/2015 à 10h52:52

Avatar de chris71
  • chris71
  • 286 messages

il y a des timbres imprimés avec plusieurs techniques (gravure + hélio)

Par chris71 le 17/11/2015 à 11h18:14

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum