Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 2110 messages

Les machin se déclinent à l'infini avec leurs bandes de PH., mais on en voit très peu, serait-ce soluble au décollage ????

Par Vieuxdeb le 19/09/2016 à 17h06:22

Avatar de Jog
  • Jog
  • 1125 messages

a priori non, pas soluble au décollage, as tu essayé en lumière rasante ? (en tenant le timbre à plat dans la main face à une fenêtre) ou sinon avec la lampe uv courts ? ... :)

Par Jog le 19/09/2016 à 17h13:46

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 2110 messages

J'ai une lampe UV, il y en a une faible partie ça pète aux yeux une autre partie on les discernes vaguement disons et d'autres rien ou faut s'arracher les yeux.

Par Vieuxdeb le 19/09/2016 à 17h23:55

Avatar de phila37
  • phila37
  • 8183 messages

@ Vieuxdeb,
Vous avez une lampe UV, certes, mais à ondes courtes ou à ondes longues ?
Les lampes à ondes courtes, environ 254 nanomètres (nm), sont utilisées pour les timbres anglais principalement, tandis que les lampes à ondes longues, environ 366 nm, sont utilisées pour les timbres français.

Par phila37 le 19/09/2016 à 17h37:51

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 2110 messages

C'est quoi la question ???? Bon je suppose que c'est pas la bonne. Mais pourquoi on en voit certaine et pas d'autres ? encore des variétés.....

Par Vieuxdeb le 19/09/2016 à 17h50:13

Avatar de JDA78
  • JDA78
  • 1685 messages
Avatar de globule_u1
  • globule_u1
  • 194 messages

Bonjour
J'ai abandonné depuis longtemps tout espoir de me faire une idée précise sur le bandes phosphorescentes des timbres de Grande-Bretagne en général,mais je donne ici mes maigres conclusions.J'ai essayé plusieurs lampes UV à piles,sur secteur, à ondes longues (que j'appelle le modèle courant) ou ondes courtes (plus difficiles à trouver et à un prix plus élevé.Le résultat est misérable.La grande majorité des timbres de GB ne réagissent à aucune de ces lampes.Dans certains cas,on peut deviner ou voir nettement les barres,mais alors,pas besoin de lampe spécifique,n'importe quelle source lumineuse suffit.Dans ce cas,les barres sont visibles car elles rendent la couleur du timbre plus claire ou foncée,c'est selon.La lampe à onde longues m'a permis de visualiser des barres sur quelques exemplaires du type machin,mais ce sont environ dix timbres qui ont réagi sur environ 3000 tests...J'ai lu des blogs sur le sujet,des commentaires dans ce forum ou ailleurs,cela ne semblait pas correspondre à ce que j'ai testé.J'admet que visualiser une barre phosphorescente représente pour certains voir la présence de cette barre,pour d'autre voir cette barre briller sous une lampe UV,pour d'autre encore voir cette barre avec un éclairage UV ou non.Les commentaires que j'ai lus manquaient souvent de clarté ou de précision.Et exeptionnellement,je ne donnerai pas de suite au commentaires ou questions sur ce message,car je n'en sais pas plus et je ne veux pas répeter x fois la meme chose.

Par globule_u1 le 19/09/2016 à 18h11:02

Avatar de Jog
  • Jog
  • 1125 messages

sur les machins les plus récents, les bandes phospho sont visibles en jaune pétant (je crois que c'est général mais sans certitude absolue) avec la même lampe uv que pour les timbres français par exemple. Par contre avant les années 90, soit il faut la lampe uv ondes courtes, soit faire le test en lumière rasante : tenir le timbre à plat sur la main tendue face à une source de lumière et là on voit à peu près bien les bandes sans se fatiguer trop les yeux... :) Ma vieille lampe uv ondes courtes ayant des faiblesses de tube c'est de la dernière technique dont je me sers le plus.... (sans m'occuper de ce que pensent éventuellement les gens passant devant chez moi me voyant regarder ma main tendue vers la fenêtre... :D

Par Jog le 19/09/2016 à 18h11:48

Avatar de phila37
  • phila37
  • 8183 messages

@ Vieuxdeb,
C'est quoi la question ????

Pour faire plus simple;
Votre lampe UV est à ondes courtes (254nm) ou bien à ondes longues (366nm) ?
Pour les timbres anglais des années 60-80, mieux vaut avoir une lampes UV à ondes courtes, ou bien procéder comme le décrit Jog ;)

Par phila37 le 19/09/2016 à 18h13:43

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 2110 messages

Et bien merci à tous pour vos réponses.

Par Vieuxdeb le 19/09/2016 à 20h45:58

Avatar de mounet13
  • mounet13
  • 676 messages

Le site weeb donné par JAD78 est intéressant pour les bandes phospho de Grande Bretagne, mais il m'a fallu plus de 2 heures pour, tout à la fin, atteindre la bonne page. Et je n'ai pas vu quelle lampe il faut utiliser. Pour moi il y a 3 périodes : les premiers timbres avec bandes se voient (mal) avec une lampe UV 254 nm, puis on ne voit plus rien, aussi bien avec une lampe 254 nm qu'avec une lampe 380 nm, bien que la méthode de Jog montre clairement qu'il y a une bande. Enfin les timbres récents (depuis 2000, je ne suis pas sûr de la date) se voient bien avec une lampe 380 nm

Par mounet13 le 19/09/2016 à 20h55:12

Avatar de sebphila
  • sebphila
  • 674 messages

Le problème vient que l'on attend des ondes courtes la même réaction que les UV longs que l'on connait sur le continent, c'est-à-dire une belle réaction jaune - verte - bleue suivant les années et les types de bandes. Les bandes récentes, celles sur les machins avec ellipse, se voient avec une UV longues : elles apparaissent jaunes ou vertes ou bleues et il n'y a pas photo, sauf pour les bandes violettes qui sont plutôt à voir comme une variation de la couleur blanche ( si tant est que le blanc puisse avoir des nuances!). A noter qu'Yvert ne distingue par les couleurs de phosphore quand bien même il faut séparer du jaune du bleu!!!
La galère, c'est la période des machins classiques. Aux UV courts, cela peut donner un semblant de réaction APRES L'EXTINCTION DE LA LAMPE pendant quelques secondes tout au plus. Alors soit on les voit directement ( genre le 1,5p gris ou certains 3p bleus) et là, pas de problème. Ou alors la seule méthode efficace est celle de jog en lumière rasante.
Si vous avez la possibilité, mieux vaut faire l'examen avant trempage. La colle issue du décollage vient en effet parfois se plaquer sur le timbre.
J'ai dû trier pas loin de 100 000 de ces têtes de QEII et je peux vous dire que ce n'est pas le critère le plus facile, mais que lorsque ma lampe UV courte a lâché, je n'en ai pas racheté une autre. Et il y a pourtant de belles trouvailles à faire pour les machins émis seulement en carnet de prestige et dont c'est le seul signe distinctif.

Par sebphila le 20/09/2016 à 17h36:55

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 2110 messages

c'est plaisant, sur le site dédié au type Machin, il donne 28 types de bande de PH, si on en voit 60% ça commence à devenir marrant, mais ça à l'air de se compliquer encore un peu avec certain papier qui réagissent (normalement) eux aussi aux UV.
Je suis déjà plié en deux.... <:-P

Par Vieuxdeb le 20/09/2016 à 18h34:04

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1045 messages

réagissent aux UV oui mais pas à la fréquence des lampes vendues en France : pour étudier les machins il vous faut commander une lampe UV non à votre négociant favori (il ne pourra que vous proposer une petite portable dont la puissance et la durée de vie trop faible pour une étude) mais un fournisseur de matériel de laboratoire. La raison ? les ampoules UV à ondes courtes sont cancérigènes ...

Par Manuel_ice le 20/09/2016 à 21h40:37

Avatar de toutou2012
  • toutou2012
  • 39 messages

hé ho, on se calme, il ne faut pas faire mumuse comme cela avec les UV,, vous allez vous peter les yeux et la peau. les uv onde longue passent encore, mais si vous descendez la longueur d'onde, bonjour les dégâts. Vous alles devenir fluo ou phospho loll. n'achetez pas de matériel de labo comme cela, il faut un environnement de labo, et cela vous ne l'avez pas. Bon maintenant si vous avez 80 ans, un petit cancer de la cornée mettra du temps, de plus elle est déjà bien amochée (la cornée) héhéhéhéhé

Par toutou2012 le 21/09/2016 à 10h09:37

Avatar de Manuel_ice
  • Manuel_ice
  • 1045 messages

le matériel de labo que j'utilise présente l'avantage d'être plus sur pour l'utilisateur tout en étant bien plus fiable que la petite lampe proposée aux philatélistes. Et ce pour deux raisons
- la mesure ne se fait pas directement mais par une photographie comme une photocopieuse
- l'utilisateur n'est pas en contact avec les uv (néanmoins il vaut mieux porter des gants et un masque de protection)

Par contre comme pour une photocopieuse, c'est très encombrant.

Par Manuel_ice le 21/09/2016 à 10h45:38

Avatar de ced577
  • ced577
  • 965 messages

Et pour l'utilisation de ces lampes pour philatéliste, il faut se mettre dans le noir, les yeux fermés, éclairer le timbre, éteindre la lampe et espérer voir quelque chose.
Si le noir n'est pas absolu, on ne voit quasiment jamais rien.
J'ai une de ces lampes, je l'ai abandonné depuis longtemps dans son emballage ...

Par ced577 le 21/09/2016 à 10h46:14

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum