Echange de timbres et philatélie

Bas de page

Avatar de Elboiteu
  • Elboiteu
  • 138 messages

Bonjour,

Pour mon blog j'ai réalisé un petit entretien avec Anthony B. Virvilis qui est notamment juge international. Mon article est disponible soit sur le blog, soit sur le site de la Fédération of European Philatelic Associations. Je vous mets les deux liens.
J'espère que le contenu vous intéressera :-bd

https://philateliehellenique.wordpress.com/2018/01/14/entretien-avec-anthony-b-virvilis/
ou
http://fepanews.com/news/interview%20virvilis

Par Elboiteu le 18/01/2018 à 14h42:43

Avatar de JDA78
  • JDA78
  • 1503 messages

Bonjour, enfin une note d'optimisme, rien n'est perdu :-bd \m/

Par JDA78 le 18/01/2018 à 15h24:00

Avatar de marcret
  • marcret
  • 251 messages

Tout de même intéressant de savoir que le nombre de philatélistes augmente.......mais qu'ils demeurent seuls dans leur coin plutôt que de s'inscrire dans des organisations philatéliques.....un peu de travail à faire donc.....je crois, comme M. Virvilis que la philatélie ne disparaitra jamais. Félicitations pour cet article.

Par marcret le 18/01/2018 à 15h30:46

Avatar de bunny
  • bunny
  • 1176 messages

Super - merci d'avoir partagé - cela fait plaisir à lire et nous indique que nous avons encore de belles années de collection à venir :-bd

Par bunny le 18/01/2018 à 17h06:24

Avatar de Vieuxdeb
  • Vieuxdeb
  • 1790 messages
Avatar de PhilaBen
  • PhilaBen
  • 176 messages

Merci pour cet entretien.
Question subsidiaire : qu'est-ce que le projet UTOPIA ?

Par PhilaBen le 19/01/2018 à 13h00:17

Avatar de Elboiteu
  • Elboiteu
  • 138 messages

Bonjour,

Le projet UTOPIA est une base de données dans laquelle l'ensemble des livres et des articles traitant de philatélie sont numérisés ou sauvegardés sous leur forme numérique pour les plus récents. Le but est de préserver le savoir et d'assurer une bonne transmission de cette connaissance.
La problématique que ce projet ambitionne de résoudre c'est la disparition de certains livres (pour tout un tas de raisons) et le manque de disponibilité de ceux-ci. Déjà certains bouquins très spécialisés s'échangent pour une centaine d'euros voire plus dans les librairies, telles que tu en trouve à Londres par exemple, car ils sont les seuls à apporter des références. Comme pour un timbre rare, la demande et le manque d'offre font grimper le prix.

Bref, UTOPIA veut apporter une solution à cette problématique, mais comme l'explique Mr Virvilis c'est très chronophage et cela demande des moyens pour stocker et rendre disponible la base de données.

Je rajouterai mon point de vue : le fait de voir des associations disparaître entraine la perte, parfois partielle, parfois complète, de leurs bibliothèques qui deviennent souvent privées ou pires qui sont détruites. Une fois dans la sphère privée ces livres dépendent de la transmission philatélique du propriétaire. Ainsi, s'il n'a pas d'héritier intéressé à la philatélie ces livres vont soit revenir dans le circuit du livre d'occasion (à condition qu'un vendeur spécialisé les accepte) soit partir au recyclage. Quand on rajoute à cela que des publications très spécialisées sont imprimées à 500 voire 300 exemplaires, et qu'ils n'ont pas de version numérique, on ne peut que constater que ce savoir est en danger.

A titre d'exemple, je suis spécialisé sur la Grèce, mais je suis encore un "jeune philatélie" car je n'entame que ma 5eme année de philatélie. Et bien je suis déjà confronté au problème. Des livres sorties dans les années 90 me sont inaccessibles et j'ai dû contacter des personnes un peu partout sur le globe pour arracher un exemplaire pour assez cher. Et pire encore un livre des années 2000 est devenu introuvable. Heureusement l'auteur étant encore vivant il m'a fourni... son propre exemplaire.
Tu comprends encore mieux l'enjeu quand tu vois des maisons de ventes arrivé à vendre aux enchères des lots d'anciens catalogues de ventes. Le savoir a de la valeur.

Alors pour ceux qui posent des timbres dans des cases, un catalogue récent suffit. Mais pour ceux qui veulent étudier les timbres, c'est un problème réel.

Par Elboiteu le 24/01/2018 à 08h25:09

Avatar de PhilaBen
  • PhilaBen
  • 176 messages

Très beau projet que cette base de données universelle. Y a-t-il un site où on peut en savoir plus sur l'aide qu'il faut apporter? Ca me tient à coeur, ce genre d'initiative. Quand je tape "utopia philatélie" dans google, je ne trouve rien :( Ca pourrait commencer par un partage déjà de l'idée. ;)

Par PhilaBen le 24/01/2018 à 13h47:36

Avatar de PhilaBen
  • PhilaBen
  • 176 messages

La BNF oui, mais c'est pas tout. Tout d'abord, il faut être parisien pour pouvoir en bénéficier. Ca m'étonnerait qu'ils scannent tout. Et même une fois sur place, ça ne doit pas être si simple de faire sortir tel ou tel document. Et le jour où ça cramera, ou prendra l'eau ?
Je suppose que UTOPIA a vocation à numériser un maximum d'info, y compris des choses qui ne sont pas forcément publiées (découvertes ou études produites par un membre d'un club, par exemple), ou des compléments/corrections de choses publiées.
Et l'outil informatique a un pouvoir certain pour référencer telle ou telle info bien cachée dans 3 pages d'un bouquin de 90 pages.
Bref, BNF ou autre institution est certes utile, mais pas forcément la panacée. Ce n'est que mon avis.

Par PhilaBen le 24/01/2018 à 19h07:05

Avatar de Elboiteu
  • Elboiteu
  • 138 messages

Bonsoir,

Je vais remonter ce besoin d'information sur le projet UTOPIA et je vous tiendrai au courant des réponses.
Le travail de la BNF est assurément essentiel, et je n'ai pas de doute sur la sécurité de l'endroit. Il me semble que la BNF stock des copies sur microfilm et sur numérique pour avoir une redondance en cas de "drame" dans ses murs.

Par Elboiteu le 24/01/2018 à 19h28:43

Avatar de globule_u1
  • globule_u1
  • 194 messages

Bonne idée de vouloir archiver tout cela,mais vaste programme.Ce n'est pas seulement de la documentation qui disparait,mais ce sont aussi les timbres qui subissent l'usure du temps et la maltraitance des collectionneurs.Quand j'étais plus jeune,je voyais des collectionneurs agés qui vendait leur documentation sur les brocantes.Les commentaires étaient "les prix ne sont plus valables" ou "cela ne se collectionne plus ainsi" .Certains détruisaient leur catalogues par colère.Une autre facette est que ce que l'on appelle "l'identification" d'un timbre qui change souvent.Les numérotations changent,des détails disparaissent des catalogues.Les timbres et les vignettes non-postales restent des temoins de l'histoire des communications,des témoins des états et des frontières,des politiques économiques et autres,et d'un tas d'autres chose.

Par globule_u1 le 24/01/2018 à 22h44:02

Avatar de PhilaBen
  • PhilaBen
  • 176 messages

"Ce n'est pas seulement de la documentation qui disparait,mais ce sont aussi les timbres qui subissent l'usure du temps et la maltraitance des collectionneurs"

Tu as raison globule_u1. Beaucoup de timbres et de pièces philatéliques sont uniques, et mériteraient d'être traités comme des oeuvres d'art : photographiés et partagés au plus grand nombre. L'idée naissante d'un musée virtuel ? ... ça titille !

Par PhilaBen le 25/01/2018 à 07h47:02

Avatar de Elboiteu
  • Elboiteu
  • 138 messages

L'histoire de la numérotation c'est une bizarrerie très Française. Moi qui fais la Grèce je peux t'assurer que l'apparition spontanée de 30 numéro de timbres au milieu du catalogue n'arrive pas.

Et c'est là où je vais "taper" sur YT... pourquoi ? je m'explique. Mon catalogue Hellas (le Grec donc) comporte environ 10 fois plus de numéro et de lettrage (les fameux 28a, 28b, ...) que YT. Et dans la table de correspondance on voit que le seul catalogue à avoir autant de référencement c'est le Scott.

C'est vrai pour beaucoup de pays. Les catalogues "nationaux" comportent le plus souvent plus de timbres référencés et le seul catalogue qui, dans les tables de correspondance, est aussi fourni c'est bien le Scott. Exception faite du catalogue Michel qui sur sont cœur de spécialité est imbattable, le YT est presque toujours "sous référencé".

Donc ces histories de mécontentements sur les numérotations et les classements, que tu entends aussi sur le "google group" au sujet des carnets, sont bien des problèmes émanent des catalogues YT.

Par Elboiteu le 25/01/2018 à 17h01:21

Retour sur la liste des sujets

Vous devez être connecté pour participer au forum